Imprimer cette page

Prendre contact avec le plan d'eau

Créé le 14 février 2007 et modifié le 15 février 2007 par Gérard (Bulgroz FRA18)


Avant de vous précipiter sur votre voilier, prenez le temps d’observer le plan d’eau.

Ce qu’il faut analyser :
- la surface de l’eau : lisse, avec clapot plus ou moins prononcé, avec courant, avec plantes aquatiques, etc.
- le vent : sa direction moyenne et sa force, les obstacles éventuels (arbres, bâtiments, etc.), les zones ventées et déventées, etc.
- le parcours, si les bouées sont déjà en place. 

C’est l’interaction de ces différents éléments entre eux qui va déterminer :
- la préparation de votre MM : jeu de voiles adapté, position des accus dans la coque, position de la quille pour les MM Racing, réglages des voiles, etc.
- la manière dont vous aller naviguer ; quelle(s) tactiques allez-vous mettre sur pied. 

Des conditions de navigation très différentes nécessitent des réglages différents et une manière de piloter son MM diférente :

Naviguer sur un miroir...


Gros clapot et vagues...

Quelques mots sur les caractéristiques du vent
Le vent est rarement constant en force et en direction. Pour vous en convaincre, bricolez une petite girouette* et installez-la au bord du plan d’eau. Vous pourrez facilement observer qu’elle ne reste pas à la même position mais oscille autour d’une position moyenne. Si vous faites bien attention à la fréquence et à l’amplitude de ces oscillations, vous pourrez remarquer que certaines d’entre elles sont de faible amplitude et très rapides, alors que d’autres, au contraire, sont de plus grande amplitude et durent plus longtemps. De la même manière, avec un anémomètre*, vous prendrez conscience des variations de la force du vent.

(* Pour vous bricoler une girouette et un anémomètre ; voir rubrique …)


Oscillations, à suivre...


Page précédente: Le jeu de la régate
Page suivante: Les parcours