Imprimer cette page

Positionnement du bulbe

Créé le 17 décembre 2011 et modifié le 17 décembre 2011 par Alexander R.


 
 

 

 

     23/05/09 (rédigé par Alexander R.)

Informations recueillies sur http://www.mimetik.eu/Micro-Magic_Racing/Bienvenue.html

 

La quille, positionnement du bulbe

 

 Le poids du bulbe permet au bateau de naviguer, c’est lui qui maintient le bateau debout sur l’eau, il donne le contrepoids au vent qui appuie dans les voiles.


Sur les dériveurs, bateaux plus légers, il n’y a pas de quille, c’est l’équipage qui maintient le bateau debout sur l’eau, en s’approchant de l’intérieur, ou en s’éloignant de la coque vers l’extérieur, mais aussi plus vers l’avant ou vers l’arrière, en fonction du vent.


Sur les bateaux à quille, le poids du bulbe fait tout le travail. ... Tout le travail?

Non, pas tout. Il maintient le bateau debout sur l’eau, mais rien de plus! C’est suffisant? ... Huuummm, voyons cela de plus près. Il ne bouge pas, ni vers l’avant ni vers l’arrière, il ne s’éloigne pas un peu plus de la coque lorsque le vent forcit... et ne se rapproche pas non plus de la coque lorsque le vent faiblit. Il est là, et reste stupidement là ou il est!


C’est pour cela que nous utilisons différentes quilles pour naviguer, chacune avec des réglages différents (ben oui, sinon elles seraient toutes pareilles!). A titre indicatif, pour le moment, on va maintenir environ 2º d’inclinaison pour lever le point d’attaque du bulbe, avec le vieux voile de quille, et avec les réglages suivants:

1.- VENT FORT: maximum de poids et le plus bas possible permis par la jauge, position reculée (la distance minimum est de 25mm de la pointe d’attaque du profil du bulbe (partie avant) au début du bort d’attaque du voile de quille).

2.- VENT FAIBLE: bulbe un peu plus léger, il peut aussi être placé un peu plus haut sur le voile de quille (c’est une possibilité, à vous de voir, le bateau peut gîter plus facilement ce qui est un plus par vent faible), et position avancée (la distance maximum est de 35mm de la pointe d’attaque du profil du bulbe au début du bort d’attaque du voile de quille).


Pourquoi ces réglages différents?

Par vent faible on met le poids vers l’avant pour sortir l’arrière de la coque et enfoncer le nez, c’est comme cela que le bateau naviguera le mieux. Par vent fort, on a besoin de poids en arrière pour l’empêcher de piquer du nez, mais aussi parce que le centre de voilure recule et il est souhaitable de sortir le nez du bateau un peu hors de l’eau, la force du vent dirigée avec plus de puissance vers l’avant aura toujours tendance à l’enfoncer, et par vent arrière c’est aussi très favorable au surf.


Comme nous l’avons vu sous “où mettre le poids dans la coque” (sous le lien “Naviguer”), j’ai montré comment la ligne de flottaison changeait en déplaçant les batteries seulement, maintenant vous avez un moyen supplémentaire pour accentuer encore plus le positionnement du poids.


C’est à vous maintenant de trouver votre réglage idéal... et commencez avec ces deux constatations principales faciles à faire:

- Mon bateau pique (trop) du nez au vent arrière? Poids + en arrière, et vous savez comment arrangez ce problème.

-Il remonte peu contre le vent? Mettez du poids en avant, enfoncez un peu ce nez.


Ajustez la position des poids, expérimentez, affinez, et trouvez vos réglages, maintenant il va falloir commencer à regarder et régler les voile. Tous les réglages sont dépendants les uns des autres, et l’efficacité du positionnement des poids dépend aussi beaucoup du réglage des voiles.


Pour en finir, vous l’aurez compris, ou deviné... Une quille pour le vent fort est une bonne idée. Une autre pour le vent faible est aussi une bonne idée. Sans oublier la voie du milieu, une quille plus polyvalente pour régater lorsque le vent est irrégulier. A vous de voir, on ne peut pas changer de quille durant les régates, alors si le vent change, un avantage peut se transformer en désavantage certain!

Et pour ceux qui choisissent de ne faire qu’une seule quille, choisissez la position avançée (35mm, 2º), et sachez qu’en navigant bien on gagne bien plus de places.


Allez, amusez-vous bien, c’est la seule chose qui importe, sans cela le Micro Magic perdrait son esprit et moi le mien!


Ciao!

 


Page précédente: Naviguer par vent fort
Page suivante: Le forum