Imprimer cette page

La coque et ses appendices

Créé le 27 janvier 2007 et modifié le 17 décembre 2007 par Gérard (Bulgroz FRA18)


Le micro Magic vu par babord :

La coque est munie d'appendices :
- la quille et son lest ;
- le safran.
Livet de pont : contour supérieur de la coque, au niveau du pont
Franc-bord : hauteur de la coque (du livet) au-dessus de l'eau
Ligne de flottaison : ligne qui marque l'intersection de la coque et de la surface de l'eau
Quille : à l'origine il s'agissait de la pièce de bois, située au fond de la coque, qui reliait l'avant à l'arrière du navire.
Sur le Micro Magic, c'est la partie verticale qui relie la coque au lest. Son rôle est double :
- placer le lest assez bas pour assurer la stabilité transversale du voilier ;
- empêcher le voilier de dériver sous l'action du vent (= plan anti-dérive).
Lest : masse de plomb profilée, fixée à l'extrémité de la quille. Son rôle est d'assurer la stabilité transversale du voilier. On peut parfois employer le terme de bulbe ou de saumon.
Roof : partie surélevée au-dessus du pont. Sur un voilier grandeur, le roof permet de gagner un peu de hauteur à l'intérieur de la coque ; sur le Micro Magic, il est là uniquement pour l'esthétique.
Oeuvres vives : parties du voilier en contact avec l'eau.
Oeuvres mortes : parties du voilier au-dessus de l'eau.
L'étendue de ces deux zones est, bien évidemment, différentes si le voilier est à l'arrêt ou s'il est en navigation.

Le pont :
(sans son accastillage / voir "Gréement et voiles")

Le cockpit : sur un voilier grandeur, c'est à cet endroit que se tiennent le barreur et ses équipiers.
Sur le Micro Magic, le cockpit est ouvert sur l'arrière ; c'est indispensable pour évacuer l'eau qui y pénètre inévitablement.
Le tube de jaumière : c'est un tube qui traverse la coque et qui permet à la mèche du safran de ressortir au fond du cockpit.
Le puits de mât est un trou dans lequel on enfonce le pied du mât.

 

 


Page précédente: Les allures du voilier
Page suivante: Le gréement et les voiles