Imprimer cette page

Des voiles pour les vents forts

Créé le 6 janvier 2007 et modifié le 6 janvier 2008 par Gérard (Bulgroz FRA18)


Pour participer aux régates, afin de faire face à différentes conditions de vent, il est parfois nécessaire de disposer de plusieurs jeux de voiles.
Ces jeux de voile diffèrent par leur superficie et par leur forme d'ensemble.
Habituellement, on considère que trois jeux suffisent :
    - un jeu A pour le petit temps ; c'est la voilure qui vous servira le plus souvent, surtout si vous naviguez sur des plan d'eau intérieurs.
    - un jeu B et un jeu C pour les vents plus forts.

Le jeu A est constitué de voiles taillées selon les cotes prévues dans le "Texte de Classe" ; leur superficie est donc maximale.
Les jeux B et C sont constitués de voiles de superficies plus faibles ; leurs tracés devront s'inscire dans le tracé des voiles du jeu A.

Attention, il ne suffit pas de réduire la superficie des voiles... s'il y a trop de surface en moins, le voilier ira moins vite !
il faut surtout abaisser le centre de voilure (CV) pour diminuer la gîte ; un voilier que se vautre n'avance pas. On aboutit donc à des voiles réduites par leur guindant et par leur chute ; réduire par la bordure n'est pas indispenssable.


Le MM de Jean-Luc dans la brise
Petite remarque personnelle : l'espace entre la chute du foc et le mât est trop grand. Jean-Luc semble avoir monté son jeu de gros temps sur son mât standard ; l'étai du foc réduit étant attaché au même point sur le mât que le foc de base. Je suis certain que, depuis, Jean-Luc s'est bricolé un véritable gréement de tempête.

Un exemple de gréements dessinés par Thomas Dreyer en juillet 2002 :
(original à l'adresse :
http://www.mm-sailing.de/mm-hp/daten/Segelgroessen.pdf

 

 

Thomas propose quatre jeux de voiles en plus du jeu standard (G1).
Dimensions proposées (en mm) :

Longueurs
    G2
 G3
 
G4 
 G5
A
515
475
425
370
B
80
85
95
75
C
605
560
510
415
D
25
25
25
30

Si on doit ne choisir que 3 jeux de voiles; il faut tenir compte des vents habituellement rencontrés dans la région.
Si les vents y sont rarement très forts (plans d'eau intérieurs par exemple), choisir les gréements G2 et C4 en plus du jeu standard G1.
Si la région est assez souvent ventée (littoral breton par exemple), choisir les gréements G3 et C5,  toujours en plus du jeu standard G1.

Toutes les voiles proposées ici conservent les mêmes bordures que celles du jeu standard, à savoir 200 mm pour celle du foc et 220 mm pour celle de la grand-voile. La bôme de foc s'attachera donc de la même manière sur le piton du pont que pour le gréement standard.


Il est cependant possible de diminuer la bordure du foc en réalisant l'installation suivante :

Cette disposition est conforme puisque le foc est attaché au pont par le même piton qu'un foc "normal".
La bôme va pivoter verticalement autour du pivot "p".
L'étai (1) est tendu en premier. On règle ensuite la tension de la chute en jouant sur les bouts (2) et (3).
Avec un tel système, la tension de l'étai peut être très forte puisqu'elle n'aura aucune action sur la tension de la chute. De plus, comme la bôme est maintenue des deux côtés par (2) et (3), elle n'aura pas tendance à remonter dans les rafales au vent arrière.

Sur la photo ci-dessous, le MM au premier plan est équipé de ce système :

 





Page précédente: 5 - L'assemblage des voiles
Page suivante: Bien se protéger de l'eau